5 conseils pour vos activités internationales en période de coronavirus

19.05.2020

La pandémie de COVID-19 a un impact majeur sur les activités internationales de nos entreprises alimentaires. Les frontières ont soudainement été fermées, les ventes à des partenaires étrangers dans le foodservice et l’horeca ne sont plus possibles, le travel retail est à l’arrêt, les salons et voyages d’affaires sont annulés, ... Nos entreprises ne s'attendent à une reprise prudente de leurs activités internationales qu'à partir de septembre. Cependant, un retour complet à la normale prendra au moins 18 mois, et pour cela, un vaccin contre le COVID-19 est indispensable et une nouvelle période de confinement doit, en particulier, être évitée. En attendant, nos membres ne restent pas les bras croisés. Leur conseil ? Never waste a good crisis ! Ils utilisent le temps disponible pour affiner leur stratégie d'exportation, perfectionner leurs compétences numériques et faire de la prospection. Cinq conseils de nos membres : Comment tirer parti de la crise ?

Quels sont actuellement les défis principaux ?

C’est la question à laquelle nous souhaitions une réponse de nos membres, afin de pouvoir adapter nos services à leurs besoins. Nous avons réalisé pour ce faire une enquête en ligne sur les affaires et le transport à l’échelle internationale et avons organisé deux brainstormings en ligne.

Les défis se posent surtout au niveau B2B

Les ventes ne sont pas possibles étant donné que les activités commerciales des clients sont à l’arrêt, le foodservice est au plus bas, les établissements horeca ont fermé leurs portes, le trafic aérien est paralysé, ce qui signifie qu’il n’y a ni ventes aux compagnies aériennes, ni ventes duty free, ni travel retail, ... En raison du manque de recettes, les entreprises sont en mode survie : l'accent est mis sur ce qui rapporte à présent de l'argent et sur ce qui est nécessaire pour rester opérationnel. Les réparations et investissements sont en suspens.

Les défis se situent dans une moindre mesure sur le plan logistique

On n’observe pas de perturbation fondamentale des chaînes d’approvisionnement. Seuls les matériaux d’emballage sont parfois difficiles à obtenir. Le transport routier transfrontalier fonctionne plutôt bien, après quelques difficultés les premières semaines. On assiste néanmoins à une pénurie de conteneurs (frigorifiques), étant donné que les boucles de transport sont interrompues et que les conteneurs sont bloqués en Asie. Une fois que le commerce reprendra là-bas, les conteneurs reviendront chez nous. Entretemps, les prix sont déjà 3 à 4 fois supérieurs à la normale et ils pourraient encore augmenter dans les semaines à venir.

La version complète de l'article avec 5 conseils de nos membres est uniquement disponible pour les membres de Fevia.
Vous souhaitez devenir membre ? Cliquez ici 
Vous êtes déjà membre ? Enregistrez-vous ici