L’accord de libre-échange avec le Japon offre des opportunités pour l’industrie alimentaire belge

Nicholas Courant
08.12.2017

Fevia se réjouit de l’annonce d’un accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Japon. L’exportation est plus que jamais le moteur de croissance de l’industrie alimentaire belge et l’exportation de l’alimentation et des boissons belges vers les marchés lointains est très important. Les accords commerciaux sont primordiaux pour nos entreprises alimentaires afin de briser les barrières et conquérir le monde avec des produits alimentaires de qualité sous la bannière de « Food.be – Small country. Great food. ». 

Le Japon est aujourd’hui, après les Etats-Unis et la Chine, le troisième marché d’exportation lointain le plus important pour l’alimentation belge. L’alimentation belge séduit surtout nos partenaires asiatiques car ceux-ci accordent une grande importance à la qualité et la sécurité des produits. L’année dernière, les producteurs alimentaires belges ont exporté pour pas moins de 177 millions d’euros (en valeur) en alimentation et boissons vers le Japon. Les produits de chocolat et les boissons (bières) séduisent surtout le consommateur japonais. Pour les préparations de légumes surgelées et les produits à base de pommes de terre il y a également encore beaucoup de potentiel.

L’exportation vers le Japon a néanmoins stagné pour la première fois l’année dernière. L’exportation des produits belges y a baissé de 185 à 177 millions d’euros. Un accord commercial de libre-échange avec le Japon est donc plus que bienvenu pour continuer à soutenir l’exportation de l’alimentation belge. Mais des taxes à l’importation élevées constituent un frein à l’exportation des produits alimentaires belges vers le Japon, comme les bières, le fromage ou la viande porcine belges.

Le Président de Fevia, Jean Eylenbosch, se félicite de l’accord : « L’accord de libre-échange avec le Japon devrait lever jusqu’à 85% des taxes à l'importation existantes. Il s'agit d'une très bonne nouvelle pour la croissance des entreprises alimentaires belges qui s’investissent chaque jour pour produire des produits de qualité. L’accord est aussi un signal fort contre le protectionnisme qui surgit partout dans le monde et qui freine la croissance de nos entreprises alimentaires. Fevia lance donc un appel pour continuer à renforcer ensemble l'image d’une alimentation belge de qualité supérieure et fiable, sous la bannière de « Food.be – Small country. Great food. ». 

Plus d'info
L’accord de principe entre l’Union européenne et le Japon ouvre la voie à la croissance des exportations de l’alimentation belge