Création d’emploi dans l’industrie alimentaire

L’emploi progresse encore

En 2019, l'industrie alimentaire était de loin le plus grand employeur industriel de Belgique. Il y avait 94 631 emplois dans le secteur, soit 79 408 équivalents temps plein (ETP). Par rapport à 2018, le nombre d’emplois a progressé de 2,0 %, tandis que les ETP ont augmenté de 2,2 %.

Le reste de l’industrie manufacturière a plutôt connu une stabilisation de l’emploi en volume (+667 ETP, soit 0,2 % de plus qu’en 2018), et même une diminution en nombre d’emplois (-1 956 postes de travail, soit 0,5 % de moins).

En raison de la croissance plus forte dans l’industrie alimentaire, la part de celle-ci dans l’emploi industriel augmente encore en conséquence. De 18,6 % en 2014, elle est passée à 19,9 % en 2019. Exprimé en ETP, cela correspond à une évolution de 17,7 % en 2014 à 19,0 % en 2019.

Source : ONSS centralisées

Accélération de la croissance de l’emploi

Au sein de l’industrie alimentaire, il est intéressant de distinguer les boulangeries artisanales dans la mesure où celles-ci connaissent une évolution de l’emploi diamétralement opposée à celle du reste de l’industrie alimentaire. En effet, entre 2008 et 2019, leur nombre a diminué de 4.000 unités, soit 23 %.

A contrario, le reste de l’industrie alimentaire connaissait une croissance ininterrompue de l’emploi dans la période post-crise économique. Deux périodes peuvent être identifiées. Premièrement, la période 2008-2016 lors de laquelle la croissance a été relativement modérée avec un taux annuel moyen de 0,6 %. Deuxièmement, la période 2016-2019 au cours de laquelle la croissance de l’emploi a été soutenue (+2,8 % en moyenne annuellement). Les mesures de modération salariale prises par le Gouvernement lors des dernières années (saut d’index, tax shift, réforme de la loi de ’96 sur la norme salariale) ont très certainement joué un rôle non négligeable dans cette accélération de la création d’emplois.

Source : ONSS centralisées

 

Répartition de l’emploi

Les 3 plus grands secteurs en termes de nombre d'emplois sont le secteur de la boulangerie, l'industrie de la viande et le secteur de la transformation et la conservation de fruits et de légumes, représentant ensemble 52 % de l'emploi total.

Par rapport à 2008, l’emploi dans les entreprises de moins de 50 travailleurs a baissé (- 8 points de pourcent) au profit des grandes entreprises de plus de 500 travailleurs (+9 pp). L’industrie alimentaire connaît ainsi une nette augmentation de la taille des entreprises. A noter que le recul dans les plus petites entreprises est surtout dû à la disparition des petites boulangeries.

Source : ONSS centralisées