Création d’emploi dans l’industrie alimentaire

L’emploi progresse encore

En 2020, l'industrie alimentaire était de loin le plus grand employeur industriel de Belgique. Il y avait 95 670 emplois dans le secteur. Par rapport à 2019, plus de 1 000 postes de travail ont été créés cette année, soit une augmentation de 1,1 %. Ceci peut paraître étonnant à première vue étant donné la crise du coronavirus et son impact négatif sur l’activité économique.

Le reste de l’industrie manufacturière a connu une diminution en nombre d’emplois (-4 000 postes de travail, soit 1,0 % de moins).

En raison de l’évolution divergente, la part de l’industrie alimentaire dans l’emploi industriel augmente encore en conséquence. De 18,6 % en 2014, elle est passée à 20,1 % en 2020.

Recours au chômage temporaire

Selon l’ONSS, “la fermeture totale ou partielle de beaucoup d’entreprises s’exprime principalement de deux manières sur le marché du travail : le chômage temporaire et la cessation ou le non-renouvellement de contrats temporaires. Ces deux phénomènes sont visibles dans les chiffres mais de manière différente. En cas de chômage temporaire, le lien entre le travailleur et l’employeur est maintenu mais aucune prestation de travail n’est fournie ou uniquement des prestations partielles sont effectuées. Il en résulte une baisse directe du volume de travail en équivalents temps plein. La cessation ou le non-renouvellement de contrats temporaires conduit à une diminution immédiate du nombre de postes de travail. Etant donné que ces emplois sont souvent des emplois supplémentaires, la baisse du nombre de travailleurs occupés est moins prononcée.”

L’industrie alimentaire, fortement impactée par la fermeture totale ou partielle de nombreux debouchés (horeca, foodservice, export), a eu fortement recours au chômage temporaire pour force majeure, principalement au 2ième trimestre. Par contre, le nombre d’emplois temporaires étant sans doute relativement faible, cela n’a pas eu d’impact sur le nombre de postes de travail.

 

Répartition de l’emploi

Les 3 plus grands secteurs en termes de nombre d'emplois sont le secteur de la boulangerie, l'industrie de la viande et le secteur de la transformation et la conservation de fruits et de légumes, représentant ensemble 52 % de l'emploi total.

Par rapport à 2008, l’emploi dans les entreprises de moins de 50 travailleurs a baissé (- 9 points de pourcent) au profit des grandes entreprises de plus de 500 travailleurs (+10 pp). L’industrie alimentaire connaît ainsi une nette augmentation de la taille des entreprises. A noter que le recul dans les plus petites entreprises est surtout dû à la disparition des boulangeries artisanales.