Brugse Zot met la nouvelle usine d'embouteillage en évidence de manière ludique

12.01.2021

Vous entrez ou sortez de Bruges par la sortie N31 ? Alors soyez attentif, car à la sortie N31, vous verrez désormais un bouffon pendu, le fous de Bruges pour être précis. Avec cet accueil ludique, la brasserie De Halve Maan met en avant la construction de sa nouvelle usine d'embouteillage. Elle a débuté en novembre 2019, mais est retardée en raison, entre autres, de la crise du coronavirus. « Nous espérons que les premières bouteilles sortiront de nos lignes de production d'ici l'été », déclare le CEO Xavier Vanneste. L'investissement total a été budgété à 25 millions d'euros et poursuit l'histoire de la croissance.

Conduite de bière souterraine vers le centre-ville

La nouvelle usine d'embouteillage pourra traiter jusqu'à 24 000 bouteilles et 180 barils par heure. La canalisation souterraine de l'usine d'embouteillage débouche au centre-ville, où la bière est brassée. Cet endroit est un point de repère unique, situé à l'entrée de Bruges : le nouvel échangeur de trafic entre la E403 et la Bevrijdingslaan est une véritable artère de circulation. Toute personne qui entre ou sort de Bruges par « l'autoroute » passera par cet endroit. La brasserie De Halve Maan veut faire du nouveau bâtiment un véritable « point de repère », avec le charisme nécessaire. Les travaux sont actuellement retardés, mais le logo de Brugse Zot est déjà affiché.

Priorité à la durabilité

Pour cet investissement, la brasserie utilise les meilleures techniques disponibles (BAT) en termes d'économies d'énergie et de matières premières. L'objectif est de réduire considérablement la quantité d'eau par bouteille de bière produite à l'aide de techniques innovantes. En collaboration avec ses partenaires, la brasserie a développé un certain nombre de nouvelles techniques qui devraient rendre les nouveaux équipements de production encore plus efficaces, plus performants et surtout plus flexibles que ce qui est possible aujourd'hui dans le secteur.

Répondre à la demande internationale croissante

La nouvelle ligne permet à la brasserie de répondre encore mieux à la demande croissante de toutes sortes d'emballages dans le monde entier, liée aux exigences de divers marchés et à une législation spécifique. De nouveaux emballages écologiques ont été développés afin d'exporter vers des destinations lointaines de manière écologique avec des solutions recyclables à sens unique. Aujourd'hui, la brasserie exporte 45 % de son volume vers plus de 40 pays différents.

L'emblématique Walplein

Depuis cinq siècles, la bière est brassée presque continuellement sur la Walplein, et les brasseurs familiaux veulent poursuivre cette tradition pour le consommateur. La brasserie du centre-ville est devenue un lieu emblématique, visitée chaque année par plus de 100 000 visiteurs nationaux et étrangers. Où tradition et innovation peuvent rester unies grâce à ce projet ambitieux.

Votre entreprise alimentaire a-t-elle quelque chose à partager ?
Découvrez ce que Fevia peut faire pour vous avec ses 3 content formats​