Chiffre d'affaires

Chiffre d’affaires en très forte hausse

La crise du coronavirus, et les mesures sanitaires qui ont été prises, ont impacté négativement l’industrie alimentaire. Ainsi, après une croissance de 3,3 % en moyenne par an entre 2015 et 2019, l’année 2020 marque un léger coup de frein avec une perte de chiffre d’affaires de 1,8 %. Le rebond en 2021 n’en a été que plus impressionnant (+13,1 %).

Le reste de l'industrie manufacturière a également très bien performé en 2021 (+22,5 %), effaçant largement les pertes de 2020. Elle revient ainsi à son niveau d’il y a dix ans. 

 

Le chiffre d’affaires en volume bondit

Entre 2015 et 2020, le chiffre d’affaires en volume avait oscillé bon an mal autour du même niveau. Par contre, en 2021, il bondit de 7,7 %. Une telle progression n’avait plus été enregistrée depuis 2011.

Cette très bonne performance est sans doute en grande partie à mettre sur le compte de la levée progressive des restrictions covid, en particulier dans l’horeca et le secteur des events. Un phénomène de “rattrapage” après une année 2020 difficile pour les ménages peut aussi avoir joué.

 

Le marché belge reprend des couleurs

Après une stagnation entre 2011 et 2016, le chiffre d’affaires dégagé sur le marché belge est reparti, bon an mal, à la hausse. Et depuis, la (petite) majorité des revenus de l’industrie alimentaire provient à nouveau du marché belge, alors que celui-ci avait été supplanté par les exportations en 2017 et 2018.

Après une année 2020 difficile, notamment à cause de la fermeture de l’horeca et les restrictions sur le secteur de l’événementiel, les ventes sur le marché belge ont fortement augmenté.

 

Répartition du chiffre d’affaires

Les différents sous-secteurs assurent une part plus ou moins égale dans le chiffre d’affaires, autour des 10 %. Aucun secteur ne se démarque vraiment. Seule la fabrication de produits amylacés et la transformation de poisson occupent une part relativement moins importante.

Répartition régionale

En 2021, 83,1 % du chiffre d’affaires des produits alimentaires (à l’exclusion des boissons) a été réalisé par des entreprises en Flandre. La Wallonie représente 13,9 % du chiffre d’affaires et la Région de Bruxelles-capitale seulement 1,5 %.