Exportations lointaines

Moteur de la croissance

Les exportations lointaines, c’est-à-dire les exportations en-dehors de l’Uniion européenne et du Royaume-Uni, ont connu ces dernières années une croissance nettement plus importante que les exportations vers l’UE-27. Mais elles ont été plus touchées par la crise du coronavirus avec une baisse de 2,4 % (contre -1,6 % pour l’UE-27).

Les exportations vers le Royaume-Uni ont connu une baisse quasi continue depuis le referendum sur le Brexit en 2016. En 2020, la diminution a atteint 3,5 %.

 

Top 5 des exportations lointaines

Les États-Unis marquent le pas en 2020 avec une baisse de 5,1 %. Les exportations vers la Chine par contre affichent une progression conséquente en 2020 avec une croissance de +15,4 % par rapport à 2019. En troisième position, les exportations vers le Japon augmentent légèrement (+1,6 %) tandis que les exportations vers le Canada baissent quelque peu (-1,5 %). L’Arabie saoudite reste dans le top 5 malgré une légère baisse (-1,8 %)

Environ 38 % des exportations hors UE et GB sont destinées à l'Asie (+3 pp par rapport à 2014).  L'Amérique du Nord arrive en deuxième position avec 20 % (+3 pp), suivie par l’Afrique avec 16 % (-6 pp).

 

Exportations lointaines par produit

Les produits d’exportation belges les plus appréciés dans les pays lointains sont dans l’ordre: la bière, les légumes surgelés, le chocolat, les produits laitiers et les biscuits.

Nos grands marchés d’exportation lointains que sont les États-Unis, la Chine, le Japon et le Canada s’intéressent essentiellement aux produits de chocolat et aux boissons (bières). Un grand nombre de préparations à base de céréales (surtout des biscuits) sont également exportées vers le Canada. En ce qui concerne l’Arabie saoudite, ce sont principalement les préparations de légumes (surtout les préparations surgelées de pommes de terre) qui se démarquent, tout comme au Brésil, ainsi que les produits laitiers.