Vers un système alimentaire totalement durable

Les consommateurs, mais aussi les entreprises, prennent de plus en plus conscience que notre système alimentaire est confronté à des défis majeurs. L’industrie alimentaire, maillon essentiel du système, s’attèle déjà à apporter des réponses concrètes visant à rendre notre alimentation plus durable.

Biologiques, issu du commerce équitable, circuits courts, produits locaux, … : ce sont des concepts populaires lorsque l’on parle d’alimentation. De très nombreuses industries alimentaires proposent déjà à leurs clients de tels produits. Savez-vous, par exemple, que plus de 60% des matières premières transformées en Belgique proviennent directement du sol belge ?

Néanmoins, la solution doit être plus large et plus englobante. Notre vision est claire : nous devons rendre tout le système alimentaire belge plus durable. L’industrie alimentaire belge apporte des réponses concrètes dans son rapport de développement durable (www.fevia-durabilité.be)

Une politique d’opposition entre produits « durables » et produits « non durables » ne résout pas les problèmes globaux auxquels le système alimentaire belge est confronté. Tous les produits alimentaires (frais ou transformés, locaux ou plus lointains, circuits courts ou plus longs, d’origine animale ou végétale, …) doivent évoluer vers plus de durabilité.

Des progrès ont déjà été réalisés. Durant la législature précédente, Fevia a initié, avec les autres partenaires de la chaîne, des démarches visant à rendre le système durable de manière plus globale. Poursuivons sur cette voie. Dans ce cadre, nous plaidons pour une approche positive qui met en évidence la durabilité de tout le système alimentaire belge, à l’instar de l’Irlande avec « Origin Green ».

 Découvrez le rapport de développement durable de l’industrie alimentaire belge sur www.fevia-durabilité.be

Qu’attendons-nous des responsables politiques ?

Fédéral/régional

  • Privilégier et soutenir une approche globale du système alimentaire en impliquant les différents acteurs de la chaîne alimentaire comme la démarche D’Avenir ou « De Voedingsketen Verduurzaamt ».
  • Mettre en évidence la durabilité des systèmes alimentaires wallons et flamands via les agences de promotion VLAM ou APAQ-W.
  • Soutenir et faciliter les initiatives entre différents maillons de la chaîne, afin de faire évoluer ensemble le système alimentaire vers plus de durabilité.
  • Soutenir la production de produits spécifiques, comme les produits biologiques, afin de mieux adapter l’offre à la demande.
  • Inscrire dans les cahiers des charges des autorités des critères permettant de faire évoluer l’ensemble du système alimentaire vers plus de durabilité.

Flandre 

  • Construire un plan transversal « systèmes alimentaires durables » couvrant l’ensemble de la chaîne alimentaire et porté par l’ensemble des administrations concernées. Ce plan doit se baser sur le travail réalisé dans le cadre du projet « De Voedingsketen Verduurzaamt ».

Wallonie 

Sur la base du « Référentiel vers un système alimentaire durable en Wallonie », développer un véritable plan inclusif visant à faire évoluer l’ensemble du système vers plus de durabilité et y intégrer les objectifs de la démarche D’Avenir.

Région de Bruxelles-Capitale 

Dans le cadre de la stratégie Good Food, développer un pilier « transformation alimentaire » visant au moins le maintien de l’industrie alimentaire à Bruxelles.

Actualités