Fipronil : le système d’autocontrôle révèle son efficacité

Nicholas Courant
08.08.2017

Ces derniers jours, la sécurité alimentaire est au centre de l’actualité en raison de la contamination potentielle d’ovoproduits par l’insecticide Fipronil. Pour FEVIA, la sécurité alimentaire reste – à juste titre – la priorité numéro un. Nous constatons que le système belge d’autocontrôle, de notification obligatoire et de traçabilité porte ses fruits. La fédération de l’industrie alimentaire continue à suivre la situation de près, informe ses membres et insiste sur le fait que les produits alimentaires à base d’œufs fabriqués en Belgique sont et restent sans danger pour la santé.

Notre pays a tiré les leçons du passé et a mis en place un système de surveillance de la sécurité alimentaire que de nombreux pays nous envient. Via ce système d’autocontrôle, les entreprises effectuent elles-mêmes des contrôles et sont à leur tour contrôlées par l’AFSCA. Ce système d’autocontrôle prouve aujourd’hui son efficacité.

L’Agence de sécurité alimentaire a immédiatement bloqué les entreprises suspectes et a contacté les entreprises alimentaires ayant acheté des œufs potentiellement contaminés. C’est seulement lorsque les résultats d’analyse révèlent que les produits/matières premières suspects ne présentent pas de danger pour la santé que les entreprises peuvent les utiliser comme ingrédients.

La contamination au fipronil résulte d’un acte frauduleux. Cette substance ne peut en effet pas se retrouver dans la chaîne alimentaire. Il convient donc de prendre les sanctions qui s’imposent à l’encontre des auteurs de cette infraction. L’AFSCA fait savoir que cette contamination n’a pas mis en danger la sécurité alimentaire dans notre pays. Nous demandons dès lors à toutes les parties concernées d’accorder leur confiance à l’Agence de sécurité alimentaire et de ne pas exiger de mesures supplémentaires de leurs clients ou fournisseurs.

FEVIA reste en contact étroit avec l’AFSCA, suit attentivement les mesures que les entreprises alimentaires peuvent et doivent prendre, et en informe ses membres le plus rapidement possible.

La fédération de l’industrie alimentaire appelle à garder son calme au milieu de la tempête, à suivre l’évolution de la situation et à garantir en priorité la sécurité alimentaire.